Contact Electrique de Puissance2

 

 

 

 

 

Contacts Electriques de Puissance

 

Nous nous intéressons aux phénomènes lorsque le contact est fermé et donc plus particulièrement des phénomènes liés à l’échauffement des contacts qui peuvent avoir des conséquences néfastes comme le soudage des deux éléments constitutifs du contact ou qu’il s’agisse des phénomènes liés à l’ouverture et à la fermeture du contact et à l’apparition et l’extinction de l’arc de coupure par exemple

 

Retour…

 

 

L’ouverture du contact : phénomène de coupure en régime AC ou DC.

En régime AC l’ouverture du contact va générer un arc électrique (dit de coupure) qui, en général, s’éteint « naturellement » lors du passage à zéro du courant.

En régime DC la coupure est plus complexe : il faut, pour que la coupure se fasse, que la tension requise pour entretenir l’arc devienne supérieure à a tension d’alimentation du circuit.

 

 

 

Exemples de travaux réalisés au laboratoire :

 

Etude de la dynamique d’ouverture d’un contact sous l’effet d’un courant de court-circuit[1] [2] [3]

 

Contexte :

Lors d’un court-circuit l’intensité peut atteindre des valeurs très importantes. L’ouverture se fait alors sous l’action des forces de Laplace (souvent proportionnelles au carré du courant) auxquelles viennent s’ajouter des forces dues à la vaporisation brutale du matériau d’électrode lors du passage de la très forte intensité. Lors de cette étude nous avons cherché à estimer ces forces supplémentaires.

 

Pour en savoir plus…

 

 

Coupure de fortes intensités sous une tension continue 36/42 VDC [4] [5] [6] [7]

 

Contexte :

L’augmentation du nombre de dispositifs électriques ou électroniques dans les automobiles classiques, le développement du véhicule électrique vont engendrer dans les années à venir une forte augmentation de la puissance électrique embarquée. Des tensions d’alimentation de l’ordre de plusieurs dizaines de volts sont aujourd’hui envisagées pour les véhicules du futur. Les études que nous avons menées ces dernières concernent la coupure de fortes intensités sous des tensions de l’ordre de 36/42VDC.

 

Pour en savoir plus…

 

 



[1] D. Piccoz, Ph Teste, R. Andlauer, T. Leblanc,and J.-P. Chabrerie « The repulsion of electrical contacts crossed by short-circuit currents »

Eur. Phys. J. AP 13, 59-65, 2001 

[2] J.-P. Chabrerie, J. Devautour, A.M. Gouega, Ph Teste "Experimental study of the forces exerted by the arc on switching contacts."

IEEE Trans. on CPMT. Juin 1995, vol. 18, n°2, p.322-329.

[3] D. Piccoz : « Contribution à l’étude des phénomènes de répulsion et de soudure concernant les contacts dans un appareil de coupure» Thèse de doctorat - 2006 – Université Paris sud

[4] T. Klonowski, R. Andlauer, T. Leblanc and Ph. Teste « High intensity contact opening under 36 VDC voltage Application for mild hybrid vehicles” IEEE TVT,  Vol 56, n°4, 2017-2028, 2007

[5] Ph. Teste, T. Klonowski, T. Leblanc, R. Andlauer « Study of the properties of high intensity switching under 36 VDC. Influence of the contact material » EUR. PHYS. J. A.P., 41, 251-264, 2008

[6] Ph. Teste, T. Klonowski, T. Leblanc, R.Andlauer « General Properties of High Current Switching under 36 V DC for Ag and AgSnO2 Contacts”

IET Science Measurement and Technology, 2010, vol. 4; Issue 3, p. 156, 168.

[7] T. Klonowski : « Etude de la coupure de fortes intensités sous une tension continue de 42 Volts » Thèse de doctorat - 2006 – Université Paris sud