Conception robuste

L’émergence des technologies sub-naométriques pour les circuits intégrés a fait apparaitre de nouveaux défis pour la conception robuste. La plupart des problématiques adressées par l’équipe MisCas visent à améliorer substantiellement la sécurité des systèmes intégrés. La notion conception robuste prend toute son importance dans les domaines d’application critique tels que le militaire, médicale, énergie, aéronautique ou spatial. Bien qu’avec la montée du taux de défaillance dans les technologies avancées la nécessité de robustesse est devenue plus critique dans les dernières années, la définition même de robustesse peut varier en fonction de l’application mais surtout les solutions apportées sont de nature diverse et variée.

La robustesse peut-être de nature architecturale. L’un des exemples le plus représentation est la triplication, associée à un monitoring temps réel et un arbitrage dynamique et intelligent. Cette approche est, entre autres, une des problématiques adressées par le projet CORAC en partenariat avec THALES Avionique.

Mais la robustesse peut également revêtir une approche méthodologique et algorithmique. C’est le cas des méthodes de calibration on-line mises au point au sein de l’équipe MisCas. Il s’agit ici de venir compenser la dérive dans le temps des composants en effectuant une calibration dynamique temps réel.

L’autre approche est celle se situant au niveau du design layout et technologique. Cela consiste à travailler directement au niveau des masques et du procédé de fabrication. Une telle problématique est le plus souvent adressée par la nécessité d’être robuste vis-à-vis de l’environnement extérieur : radiation, haute température, électro-magnétisme, etc… Une action de recherche est actuellement en cours dans le cadre d’une conception d’ADC massivement parallèle pour une application d’imagerie CMOS pour le spatial.