Imprimer cette page

Accueil

LGEP Accueil
Le Laboratoire LGEP Direction : Frédéric Bouillault
(direction[at]lgep.supelec.fr)

LGEP
11, rue Joliot Curie
Plateau de Moulon
91192 Gif sur Yvette

Tél
: 01.69.85.16.33
Fax : 01.69.41.83.18
Le Laboratoire de génie électrique de Paris (LGEP-UMR 8507), qui a pris ce nom en 1968, comprend une centaine de personnes :

  • 9 chercheurs CNRS,
  • 26 enseignants-chercheurs,
  • 16 ITAs (ingénieur, technicien, administratif),
  • et une cinquantaine de doctorants et de post-doctorants.

Ses tutelles sont le C.N.R.S., SUPELEC, les universités  Paris Sud et  Pierre & Marie Curie.


La recherche

Les publications du LGEP depuis 2009

Les départements :

Le laboratoire est structuré en deux départements de recherche comportant cinq équipes :

  • Département : modélisation et contrôle de systèmes électromagnétiques - MOCOSEM

    • Equipe : COnception COmmande et DIagnostic - COCODI
    • Equipe : Intéraction CHAmps Matériaux Structures - ICHAMS
  • Département : matériaux et dispositifs pour l'électronique - MADELEC

    • Equipe : Contacts Electriques - CE
    • Equipe : Matériaux et Dispositifs des Microondes à l'Infrarouge - MDMI
    • Equipe : Semiconducteurs en Couches Minces - SCM

Dans le département MADELEC, partenaire du Labex Nano-Saclay, sont traités plus particulièrement les aspects liés aux matériaux et constituants pour l'information et l'énergie électrique, alors que dans le département MOCOSEM, partenaire du Labex LaSISP, on s'intéresse aux systèmes et outils logiciels pour les mêmes domaines applicatifs. Des axes de recherche transverses intradépartement sur la microscopie en champ proche et sur le calcul scientifique et l’instrumentation contribuent à assurer la cohérence et la coordination des activités au sein de chaque département. Un axe interdépartement sur la modélisation aide aux rapprochements et aux collaborations entre équipes. Ainsi de par sa structuration et de par la diversité de ses chercheurs, le laboratoire est capable de développer des approches variées et complémentaires (théorie/expérience/modélisation numérique) sur des problématiques allant du matériau au système.

La triple approche (théorie/expérience/modélisation numérique) de la recherche au laboratoire fait que le LGEP est une des rares unités impliquées dans les deux RTRA du Sud de l'Ile de France: Triangle de la Physique et Digiteo. Aux recherches académiques sont associées des recherches partenariales reconnues avec des acteurs du monde économique.

De plus, les recherches liées à l'énergie électrique s'intègrent parfaitement dans celles menées au sein du groupement SPEE labs, créé en 2005. Ce pôle est constitué de quatre laboratoires de l'Ile de France Sud (Département Energie de Supélec, le LTN de l'Inrets, le SATIE de l'ENS de Cachan et le LGEP), dont les thématiques de recherche sont actuellement largement complémentaires. Ces quatre laboratoires ont souhaité se rapprocher et coopérer dans le but de constituer un pôle de recherche en génie électrique, présentant une meilleure visibilité aux plans national et international